Copie de 12922240_10208726828905478_1526705521_o.jpg
Corps Rebelles Julia Maude Cloutier et Moi MXM SL.jpg

 

 

Corps Rebelles (2015) 

 

Dans le cadre de l’exposition Corps Rebelles, Mikaël Xystra Montminy était en résidence au Musée de la civilisation du 12 au 17 mai 2015 en compagnie de Odile-Amélie Peters, Charles-Alexis Desgagnés et Christine Laguë, à Québec.

 

Avec cette exposition dite immersive, le Musée entend démystifier l’art chorégraphique. Le parcours a en effet été conçu pour faire participer le visiteur au mouvement dansé, grâce entre autres à un atelier créé par la société de production multimédia Moment Factory, où chacun sera invité à entrer dans la danse…

 

Corps rebelles fait par ailleurs une place de choix aux figures de proue de la danse québécoise que sont Marie Chouinard, Louise Lecavalier, Margie Gillis et Daniel Léveillé, mais aussi à la relève de la danse de Québec dont Mikaël Xystra Montminy fait partie.

 

L’évènement prenait la forme d’un laboratoire ouvert intitulé Transire Therion. Le travail est basé sur les principes d'organicité, la primitivité, les liens entre le corps et la nature en y  incluant la symbolique des cinq éléments et de six animaux totems (loup, tigre, dragon, aigle, singe, serpent)

Transire Therion - Julia Maude, Geneviève Robitaille, Mikaël Xystra Montminy - Serge Leblo

Dessin : Yvan Breton 

BretonY_2017-06-23_04_M-X-Montminy_Duke209Cal_C217.jpg

 

 

Corps Rebelles (2016)

Le projet Transire Therion est de retour au musée de la civilisation en Mars 2016, cette fois accompagné par 6 interprètes en alternance Odile-Amélie Peters, Julia-Maude Cloutier, Aïcha Bastien N'Diaye, Geneviève Robitaille, Jordan Henri Faye, Émilie Martineau, Ève-Marie Mathieu et Forty Nguyen. 

Après dix semaines d'entrainement en arts martiaux à Haïnan Island enChine, Mikaël Xystra Montminy revient à Québec avec du nouveau matériel et des inspirations pour créer de nouveaux mouvements et de nouvelles formes.

La philosophie des arts martiaux, partie intégrante de sa création, est constituée de signes et symboles reliés aux éléments de la nature et aux animaux, d'où le lien avec cette thématique du Musée : Corps rebelles.

Lors de cette seconde résidence, Mikaël a approfondit les subtilités des animaux et les éléments associés. La gestuelle, très physique, a été influencée principalement par des postures, des enchaînements et des principes mécaniques propres aux arts martiaux.